La grande famille de tous les GAUDEL

Les de GAUDEL de Châtel sur Moselle, Vosges

Accueil Châtel aujourd'hui Histoire Traditions et patrimoine Portraits Base de données Plan d'accès

 

Les GAUDEL de Châtel sur Moselle sont les nobles de la grande famille GAUDEL. Cette branche a déjà été étudiée sur les plans historique et généalogique. Mon apport est de préciser des liens familiaux, d'alimenter la petite histoire, et de dénicher des descendants des "de GAUDEL" alors que beaucoup pensaient qu'ils s'étaient éteints au moment de la révolution française.

Les registres paroissiaux de Châtel sur Moselle commencent en 1633. D'après une généalogie du XVIIè siècle, l'origine de la famille GAUDEL remonte à Samuel GAUDEL né vers 1555, marié en 1580 à une certaine "BONHOMME", et décédé en 1616. Ce sont les parents de Claude GAUDEL Receveur du Domaine de Châtel, de François GAUDEL marchand et Maire Royal de Châtel et de Madeleine GAUDEL épouse de Claude BERTRAND, bourgeois de Châtel.

Claude GAUDEL fut père d'au moins deux enfants d'un premier mariage avec Jeanne BOURGOING, puis d'au moins dix enfants d'un second mariage avec Cécile DUBOIS.

Depuis l'anoblissement de Claude en 1651, les GAUDEL devenus seigneurs de Noméxy puis de Frizon, devinrent une des familles les plus en vue de Châtel sur Moselle.

Georges GAUDEL fils de Claude et Jeanne BOURGOING fut Gruyer de Châtel ainsi que son propre fils Georges Louis 1674-1708 qui fut de plus garde-marteau* à la gruerie** de Châtel. Puis succéda Dominique François GAUDEL, écuyer et capitaine des chasses et des plaisirs de Nancy pour le service de sa majesté le roy de Pologne***.

Claude GAUDEL fils de Claude et Cécile DUBOIS fut receveur général du domaine de Châtel et père de Georges Dominique 1669-1733.

C'est Georges Dominique GAUDEL qui s'installera au "château de Frizon" : vieille ferme fortifiée du XIIIè siècle qu'il transformera. Cette demeure restera entre les mains des descendants de sa fille Madeleine jusqu'aux années1960 en passant par le jeu des mariages aux de GUILBERT**** en 1759 puis aux de VILLEPOIX en 1893. Les descendants de son fils Jean François sont devenus militaires, industriels et ce sont leurs traces que l'on trouve encore de nos jours.

Quant à François, le second fils de Samuel, il épousa Agnès JULIEN qui lui donna au moins six enfants dont le plus fameux, François GAUDEL fut Lieutenant général de Châtel et anobli en 1715. La descendance de François s'est éteinte depuis longtemps.

 

Quelques précisions générales :

* Au XVIIè siècle, le garde-marteau est l'officier de la maîtrise des eaux et forêts qui était dépositaire du marteau servant à marquer les arbres destinés à être coupés ; fonction crée par Henri III de France en 1583

** Le Gruyer est un officier préposé à une gruerie ; c'est à dire à une juridiction concernant le bois.

*** Sa majesté le Roi de Pologne est Stanislas LESZCZINSKI, dernier Duc de Lorraine.

**** Un des cousins des de GUILBERT de Frizon fut René Charles de GUILBERT de Pixerécourt, auteur de nombreuses pièces de théâtre et qui donna son nom à une rue de Nancy. Directeur de l'Opéra Comique et du théâtre de la Gaîté, il passa une grande partie de sa vie à Paris.

Forteresse de Châtel sur Moselle en 1580, berceau de la noblesse GAUDEL qui déduta en 1651.

Dès 1628, Claude GAUDEL, premier fils de Samuel, y était amodiateur au service des Ducs de Lorraine.

La Fontaine en 2016...

... aux pieds des remparts de la forteresse

A l'intérieur de la Forteresse de Châtel, aujourd'hui encore, on peut voir, couler l'unique source qui alimentait en eau la citadelle. Cette source était un bien très précieux, en particulier à l'occasion des sièges, faisant l'objet de soins attentifs pour éviter son empoisonnement.

Après son cheminement dans la forteresse, la source ressort au pied des fortifications, rue de La Fontaine.

François GAUDEL, second fils de Samuel, achète une maison rue de La Fontaine, par acte du tabellion de Châtel.

Du 15 octobre 16-- (page déchirée) environ les six heures du matin. Comparu honnête homme Henry M--- ancien maire au dit Châtel, se faisant fort de Barbe sa femme légitime, a reconnu avoir vendu pour son soin à honnête François GAUDEL marchand demeurant à Châtel présent acquiesçant pour lui et Agnès sa femme au plus vivant d'eux deux en usufruit de a--- pour leurs hoirs et ayant cause ... une maison en forme de masure, son confort son contient avec l'allée derrière sise au dit Châtel en la rue de la Fontaine ... Le dit acquiet pour la somme de 400 francs monnaie de Lorraine ....

La deuxième page, relative aux conditions de paiement de la dette est signée en bas François GAUDEL.

Cette page est barrée et on lit dans la marge :

Aujourd'hui 29 septembre 1666 la présente nonobstant est rayée du consentement du créditeur et a lui soussigné témoin le seing du tabellion soussigné.

Ce qui confirme l'apurement de la dette.

François GAUDEL signe en bas de page

Dette de François GAUDEL vers 1650 pour un droit de passage.

Du dernier jour de juillet à Châtel environ les six heures de relevée. Comparu honnête François GAUDEL marchand demeurant à Châtel a reconnu devoir à Gabriel MIDAT, cordonnier du dit Châtel ... la somme de deux cents francs monnaie de Lorraine pour user un droit d'aller à lui ...et passer ses bestiaux ...

On note que 50 francs seront payés dans les 10 jours et les 150 francs du solde avant la Saint Martin.

Le "Chateau de Frizon" est situé entre Frizon Basse et Frizon Haute, à cinq kilomètres de Châtel sur Moselle.

Pigeonnier du château construit en 1705 par Georges Dominique.

Compte rendu du curé de Frizon datant de 1723, relatant un procès opposant Georges Dominique GAUDEL, Seigneur de Frizon aux habitants de Frizon et aux fermiers du domaine.

Les derniers descendants des Seigneurs de GAUDEL de Frizon reposent dans le petit cimetière de Frizon.

Pierre Antoine de GUILBERT 1793-1873 est le plus ancien ; René de VILLEPOIX 1894-1968 le dernier.

Haut de page