La grande famille de tous les GAUDEL

Les GAUDEL d'Orbey, Haut Rhin

Accueil Aujourd'hui Histoire Traditions et patrimoine Portraits Base de Données Accès

 

Sur l'ensemble de ce site, un "clic" sur un "Prénom Nom" renvoie à la base de données de la généalogie.

Orbey appartient au canton de Lapoutroie-Val d'Orbey située dans le département du Haut Rhin en Alsace. Ce Canton de cinq communes, qui s'étend sur dix à quinze kilomètres, est au contact de la Lorraine à l'ouest. Il est très typé par sa population romane : les Welches.

Les premières recherches effectuées en 1995 m'avaient conduit à la connaissance de trois branches GAUDEL originaires d'Orbey : Jean (a), Paulus (b) et Demange (c) GAUDEL. Depuis cette époque, rien ne permettait de relier entre elles ces trois branches reprises par quantité de généalogistes. Je rappelle, ci-dessous, le texte que je publiais à cette époque :

La connaissance des trois branches GAUDEL d'Orbey ... avant 2013

Les registres paroissiaux apparaissent en 1647 à Orbey pour les baptêmes et les mariages puis en 1661 pour les sépultures.

A cette époque, Orbey ne compte guère que 117 familles suite aux désastres de la guerre de trente ans 1618-1648. Il en est de même dans les autres communes du pays Welche : Lapoutroie 96 familles, Le Bonhomme 7 familles, Fréland 60 familles, Labaroche 30 familles.

Alors qu'aucune trace de GAUDEL n'apparaît dans les autres communes du canton, deux familles GAUDEL sont très présentes à Orbey : La famille de Jean GAUDEL (a) au lieu-dit les Hautes Huttes et la famille de Paulus GAUDEL (b) au lieu-dit Tannach.

Une troisième famille, celle de Demange GAUDEL (c) apparaît dès 1648, celle-ci ne retient pas l'attention au premier abord car cette branche semble s'éteindre rapidement. Nous verrons la suite plus loin...

Rien ne prouve à ce jour que Demange, Jean et Paul appartiennent à la même famille, mais ils sont cependant très liés.

Demange est né vers 1620, il a épousé une certaine Barbe et ils habitent le lieu-dit de Tannach sur le territoire d'Orbey. Ils ont au moins quatre enfants nés à Orbey dont Mougeon qui est le premier GAUDEL enregistré sur les registres paroissiaux d'Orbey par son baptême du 05 septembre 1648.

Jean est né vers1644 on ne sait où et décède à Orbey-Haute Huttes à l'âge de quarante ans en 1684. Il est marié à Barbe MICLO, fille de Toussaint MICLO un ancien d'Orbey. Le couple aura au moins six enfants, et la suite...arrive aux nombreux contemporains de cette branche !

Quant à Paul (Paulus en latin usité à l'époque), il nait vers1639, et décède à Orbey-Tannach à l'âge de quatre vingt ans en 1719. Au cours de sa longue vie, Paul s'est marié trois fois pour être père d'au moins quinze enfants. On sait que Paul était manouvrier en 1686. Paul est également à l'origine d'une belle descendance !

Les descendants de Jean et de Paul resteront en général longtemps à Orbey en louant leurs services pour travailler cette terre très difficile. Ensuite, ils essaimeront le plus souvent de l'autre côté du col du Bonhomme dans les Vosges d'où ils étaient peut-être venus quelques siècles plus tôt. D'autres iront s'installer dans la vallée voisine de Munster avec l'industrie textile naissante. Certains partiront "aux amériques" lorsque la disette était trop dure à supporter.

Aujourd'hui, il reste encore quelques familles GAUDEL dans le Val d'Orbey descendant de Jean ou de Paul. Ils sont toujours fiers d'appartenir à cette communauté Welche, et certains cultivent encore la terre de leurs ancêtres. Certains d'entre eux sont surnommés les BOCHOT.

La destinée de la branche de Demange GAUDEL est bien différente. En effet, son fils Mougeon se mariera à Marie COMBEAU originaire d'Anould, village situé sur le côté lorrain des Vosges. Le couple s'installera à Plainfaing au lieu-dit de Habeaurupt à une quinzaine de kilomètres d'Orbey dans l'étroite vallée de la Meurthe naissante. De cette union naitront au moins sept enfants.

Après le décès de Marie COMBEAU, Mougeon GAUDEL épouse en secondes noces Agathe PIERRE en 1704. Elle lui donne au moins quatre autres enfants. Mougeon est meunier et la famille est installée sur le territoire de La Bourgonce, petit village proche de Saint Dié.

Aujourd'hui, il ne subsiste aucune trace de la descendance de Demange GAUDEL dans le Val d'Orbey, et des onze enfants de Mougeon, seul François GAUDEL, transmettra son nom à une large descendance contemporaine depuis le village de Moussey de l'ancien département de la Meurthe.

Si les résultats de 1995 étaient assez commodes à établir à partir des registres paroissiaux, "remonter" plus avant le temps devenait difficile malgré la présence de nombreux autres documents consultables aux archives. En effet, les GAUDEL étaient peu nombreux dans cette région au début du XVIIè siècle, et leurs modestes conditions limitaient fortement les documents écrits pour leurs comptes.

C'est donc en étudiant systématiquement tous les écrits du Val d'Orbey, y compris les moindres actes d'échange, de vente, d'accord pour droit de source, de querellage ... que les éléments du puzzle se sont assemblés.

Tout d'abord, Paulus (b) GAUDEL, né vers 1639, est fils de Jean GAUDEL (d) de Tannach, né vers 1609. Ce résultat supputé à partir des registres paroissiaux devient une certitude. De plus, Jean GAUDEL (d) de Tannach a au moins quatre enfants : Odile, Paulus (b), Eve et Catherine GAUDEL. La transmission du patronyme n'est donc transmise que par le seul garçon : Paulus (b).

Un autre élément important est la certitude que Jean GAUDEL (d), père de Paulus (b), est frère de Demange GAUDEL (c), né vers 1615. Ce point est fondamental, puisqu'il relie les anciennes branches de Paulus (b) et de Demange (c).

En poursuivant nos investigations, on peut établir que le père de Jean (d) et de Demange (c) est Paulus GAUDEL (e), né vers 1580, cité comme arquebusier lors du contrôle de revue des hommes du baillage d'Orbey en état de porter les armes de 1610. On ne sait pas d'où venait cet arquebusier probablement arrivé à Orbey peu de temps avant 1610.

Ainsi, les anciennes branches de Paulus (b) et Demange (c) se regroupent en la branche de Paulus GAUDEL (e) de Tannach.

Reste Jean GAUDEL (a), qui représentait jusqu'à ce jour, le plus vieil ancêtre de la branche la plus importante des GAUDEL.

On peut établir avec certitude qu'il est le fils de Georges GAUDEL (f) des Hautes Huttes, né vers 1614, marié à Barbe HERMAN. Georges et Barbe auront au moins trois enfants : Jean (a), Mougine et Claude GAUDEL. Après le décès de Geoges GAUDEL (f), Barbe HERMAN se remariera vers 1666 avec Nicolas PIERREL (ou Pierré), également des Hautes Huttes.

Ainsi, l'ancienne branche de Jean GAUDEL (a) devient la branche de Georges GAUDEL (f) des Hautes Huttes.

Enfin, mais ceci reste une hypothèse, il est possible que Georges GAUDEL (f) soit également fils de Paulus GAUDEL (e). Si cette hypothèse était confirmée, il ne subsisterait qu'une seule branche issue de Paulus GAUDEL, né vers 1580, arquebusier en 1610 à Orbey.

Mais tout n'est pas si simple et il faut rester prudent sachant que sur le même contrôle de revue des hommes du baillage d'Orbey en état de porter les armes de 1610 apparait un certain Urbain GAUDEL, mousquetaire !

Quel est le lien entre Urbain et Paulus GAUDEL (e) ?

Qui est le père de Georges GAUDEL (f) ?

Il reste donc du travail pour les recherches à venir !!

En novembre 2013, ces recherches qui m'amenèrent à étudier systématiquement tous les documents anciens du Val d'Orbey m'ont permis de créer une nouvelle page qui traite de l'ensemble de la population du Pays Welche du Val d'Orbey.

A propos de Paulus (b), petit fils de Paulus GAUDEL de Tannach, arquebusier

Acte de mariage du 27 avril 1717, de Joseph fils de Paulus GAUDEL (b) et de Marie DEPARIS fille de Humbert DEPARIS.

Joseph signe d'une croix.

Orbey depuis la tour du Grand Faudé.

La route qui part vers la droite monte vers Pairis, tandis que celle qui monte en face traverse Tannach en direction du Petit et du Grand Hohnack.

 

A propos de Demange (c), fils de Paulus GAUDEL de Tannach, arquebusier

Le prénom latin Dominicus signifie qui appartient au maître, au seigneur. Sa traduction en français a donné Dominique ou Dimanche (le jour du seigneur). Dimanche a donné Demange, Demenge dont les diminutifs Mougeon, Mengeon, Mougé furent très usités au début du XVIIè siècle.

Ces variantes sont indifféremment utilisées pour une même personne au cours de sa vie.

Mougeon portant ce prénom sur son acte de baptême, nous l'avons maintenu.

Pour son père, en l'absence de baptême et pour éviter les confusions, nous avons retenu Demange.

Mougeon GAUDEL, fils de Demange est parti d'Orbey pour traverser le massif des Vosges, croiser la cascade du Rudlin et descendre la vallée de la Meurthe vers Plainfaing au lieu-dit Habeaurupt.

-Cascade du Rudlin, altitude 850 mètres.

-Habeaurupt depuis le Faing du Souche.

François GAUDEL, fils de Mougeon et petit fils de Demange est né vers 1669.

Acte de baptême du 18 décembre 1677 de Jean, frère de François, alors que la famille de Mougeon et Marie Combeau est installée à Habeaurupt.

Avant 1782, Plainfaing dépendait de la paroisse de Fraize, district spirituel du chapitre de Saint Dié.

-Vue sur Fraize et Plainfaing depuis les Grands Prés.

Mougeon GAUDEL est meunier à La Bourgonce au lieu dit L'Hoste du Bois (à proximité de La Salle d'aujourd'hui) alors qu'à la même époque, son fils François, maître charpentier, fonde sa famille à Moussey en 1696.

-La Bourgonce, paroisse de laquelle dépendait La Salle, district spirituel de l'abbaye d'Etival

 

A propos de Jean (a), fils de Georges GAUDEL des Hautes Huttes

Acte de baptême du 20 juillet 1677, de Dominique fils de Jean GADé et Barbe MICLOT.

Dominique est à l'origine de la descendance GAUDEL la plus importante.

Acte de sépulture du 10 mars 1757 du même Dominique GAUDEL.

L'acte qui est rédigé en latin porte la marque de Nicolas son fils.

La chapelle-école Sainte Barbe des Hautes Huttes à Orbey.
La chapelle du XVIIIème siècle a vu passer des générations de GAUDEL.

Haut de page