La grande famille de tous les GAUDEL

Portraits de descendants des GAUDEL d'Orbey

Accueil

 

Sur l'ensemble de ce site, un "clic" sur un "Prénom Nom" renvoie à la base de données de la généalogie.

Les portraits sont classés par date de naissance.

Tous ces personnages descendent de Paulus GAUDEL, d'Orbey-Tannach ou de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes.

Si vous souhaitez qu'une personne (pourquoi pas vous même!) figure sur cette rubrique, envoyez quelques détails et une ou deux photos.

Voir également les GAUDEL d'Orbey Médaillés de Sainte Hélène

Voir également les GAUDEL d'Orbey dans les guerres du XXè siècle

Voir également les GAUDEL d'Orbey décorés de la Légion d'Honneur

Descendant de Paulus GAUDEL d'Orbey-Tannach

Eugénie (2017)

"la grande dame" de Stéphane Mir (2007)

Eugénie GAUDEL, née en 1985 à Lille, Nord, est petite-fille de Jean GAUDEL.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Saint Dié, Moussey, Donnelay, Lille.

Très jeune, Eugénie a suivi ses parents à l'Ile de la Réunion où elle a fait ses études au Conservatoire d'art dramatique puis à la Nouvelle Ecole Réunionnaise d'Acteurs (N.E.R.A.).

Depuis 2006, Eugénie est comédienne de théâtre et vit à Paris. Elle a également participé au tournage de plusieurs courts-métrages et films télévisés.

En 2017, au "Funambule Montmartre", dans "La Double inconstance" de Marivaux.

Si vous êtes de passage à Paris, allez l'applaudir dans l'un des théâtres où elle est à l'affiche.

Descendant de Paulus GAUDEL d'Orbey-Tannach

Marie Claude GAUDEL, née en 1946 à Nancy, Meurthe et Moselle,

est mathématicienne, professeur à l’université de Paris-Sud, à Orsay.

En savoir plus...

Descendant de Paulus GAUDEL d'Orbey-Tannach

"Oh ! Jura" ; Oeuvre de Marcel GAUDEL

Marcel GAUDEL, né en 1933 à Vincey, Vosges, est fils de Donat GAUDEL.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Labaroche, Fraize, Vincey.

C'est un ancien cadre supérieur EDF. Actif et artiste, il est président de l'association des artistes Mussipontains (Pont à Mousson) qui regroupe plus de cent artistes dont de nombreux peintres et sculpteurs.

Marcel et son épouse Arlette ont six enfants, treize petits enfants et déjà...plusieurs arrières petits enfants.

Descendant de Paulus GAUDEL d'Orbey-Tannach

Antoine GAUDEL vers 1920

François Camille Antoine (Antoine) GAUDEL, né en 1883 à Rouves, Meurthe et Moselle, est décédé en 1942 à Nancy, Meurthe et Moselle.

Professeur d'Ecole Normale, Officier de l'Instruction Publique, il est à l'origine d'une descendance remarquable de polytechniciens et de mathématiciens.

En savoir plus...

Descendant de Paulus GAUDEL d'Orbey-Tannach

Debout à droite Aloïse avec son frère Jean, sa soeur Catherine et leurs parents vers 1895

A gauche, Maria Hackler avec ses parents vers 1889

Son fils Jean avec son épouse et leurs cinq enfants vers 1938

Aloïse fils d'Aloïse vers 1984

Aloïse GAUDEL, né en 1876 à Munster, Haut Rhin, est décédé en 1955 à Mulhouse. En 1821, son grand père François-Xavier alors âgé de neuf ans, avait quitté Orbey avec ses parents pour venir s'installer dans la région de Munster.

La vallée germanophone de Munster, voisine du Val d'Orbey, connait à cette époque le début de l'industrialisation orientée vers le textile ; de nombreux paysans vont ainsi se convertir à cette nouvelle vie.

Comme ses parents, Aloïse sera fileur de coton puis tisserand. Avec sa famille, il vivra dans les cités ouvrières du Badischhoff à Munster.

Son épouse Maria Hackler lui donnera trois enfants. L'ainée, Madeleine, restera dans la région de Mulhouse à Sausheim où l'on trouve ses descendants en 2007.

Jean, décédera tragiquement par suicide en 1939, laissant cinq orphelins.

Son troisième enfant se prénommera Aloïse comme son père. Vers 1930, il quittera l'Alsace pour Orchamps Vennes dans le Doubs où il sera fromager. En 1934, il épousera Liliane Lamy, une franc-comtoise. Leurs quatre enfants et leurs descendants vivent toujours dans le Doubs en 2007.

L'un d'entre eux, Thierry GAUDEL, arrière petit fils d'Aloïse né en 1955, est conducteur en transport en commun à Besançon en 2007. Comme de nombreux cousins, il se passionne pour la Généalogie.

Thierry GAUDEL vers 1995

Merci à Thierry pour ses belles photos familiales !

Descendant de Paulus GAUDEL d'Orbey-Tannach

Cavalier Lancier

Antoine Vincent GAUDEL, né en 1825 à Bourdonnay, Moselle, est décédé en 1898 à Lunéville, Meurthe et Moselle.

Il a quitté la Lorraine annexée en 1871 pour servir comme capitaine dans l'armée Française.

En savoir plus...

 

 

 

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Les Volleyeuses Eugénie PIC et Chloé GAUDEL marraines de l'Ecole des Champions à Vandoeuvre en 2007

Chloé GAUDEL, née en 1984 à Laxou, Meurthe et Moselle, est arrière petite fille de Henri GAUDEL.

Chloé est l'ainée de quatre enfants, ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Remiremont, Vesoul, Lyon, Arras...

Volleyeuse, c'est une pièce maîtresse du VNVB (Vandoeuvre Nancy Volley Ball).

La belle histoire de Chloé a débuté à l'ASPTT Nancy. Chloé a appris les rudiments du volley-ball avant de faire quelques apparitions en Nationale 3.

Aujourd'hui, la Pro F est l'aboutissement de sa carrière.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Eric Dorothée Vincent

Olympia 2006

Vincent GAUDEL, né en 1972 à Epinal, Vosges, est petit fils d'Aloïse GAUDEL.

Il appartient à la famille des BOCHOT.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Le Bonhomme, Lapoutroie, Le Tholy.

Célibataire, il habite Paris en 2007.

En 1988, il décroche une tranche d'animation sur "Cholet FM", une radio locale du Maine et Loire. Après Radio Contact à Tourcoing, il apprend les "ficelles" du métier à Radio France puis devient coordinateur des productions jeunesse pour TF1 auprès de Dorothée avant de s'occuper de la programmation de la chaîne RTL9.

Co-auteur de spectacles avec Eric Coudert, il est également comédien, chanteur et animateur. Il interprète le rôle du Professeur Je-Sais-Tout dans la comédie musicale pour enfants "Au royaume des bonbons".

Après le succès à l'Olympia de 2006, une reprise est prévue fin 2007.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Matthieu et Hugo GAUDEL, fils de Eric et Sophie en 2007

Eric GAUDEL, né en 1971 à Saint Dié, Vosges, est petit fils de Paul GAUDEL.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Le Bonhomme, Fraize.

Technicien de laboratoire à Anould, c'est également un aventurier passionné de voyages et raids en 2 CV .

Avec son épouse Sophie, ils sont parents de trois garçons et habitent Mandray, Vosges

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Dominique

dans sa salle d'expostion

   

Dominique GAUDEL, né en 1969 à Yssingeaux, Haute Loire est petit fils d'Aloïse GAUDEL.

Il appartient à la famille des BOCHOT.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Lapoutroie, Le Bonhomme, Le Tholy.

Technicien d'entretien de métier et sculpteur sur bois amateur, c'est au cours de ses tournées professionnelles au sein du marais de Grande Brière qu'il découvre "le morta", cette matière dure, résultant de bois fossilisé depuis des millénaires.

Au fils des ans, Dominique est parvenu à "dompter" ce matériau en mettant au point son propre procédé de nettoyage et de séchage. Puis il le sculpte à la gouge, le poli patiemment, à travers des formes abstraites, liées à son inspiration.

Si vous passez à La Chapelle des Marais, visitez sa salle d'exposition.

Entrez dans l'univers de Dominique GAUDEL

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Christine en 2007

    Christine FOUQUET, née GAUDEL en 1957 à Troyes, Aube est petite fille de Eloi Constant GAUDEL et Marie Madeleine HOUSSEMAND.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Le Bonhomme, Plainfaing, Provins.  

Expert-comptable à Caen, Christine est passionnée de généalogie. Elle possède un arbre en ligne sur les familles GAUDEL-HOUSSEMAND. http://gw.geneanet.org/fouquetgaudel

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

 

Tél : 03 29 50 83 64

Philippe GAUDEL, né en 1956 à Fraize est fils de Jean GAUDEL et Janine PETITDEMANGE.

A la tête de la petite entreprise de bâtiment créee par son père il y a près d'un demi siècle, Philippe et ses six compagnons oeuvrent dans un large rayon autour de Fraize.

Philippe et ses cinq enfants sont des VETCHI ; son père "Jeannot" était le plus jeune fils d'Albert GAUDEL le solide voiturier de Fraize-Scarupt.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Jean Louis Barrault mime l'adjudant GAUDEL et sa monture.

Les parents de ce cavalier gentleman étaient originaires de Plainfaing et Saint-Dié, Vosges. Il était père d'un fils.

Jacky GAUDEL, né en 1942 à Tournan en Brie, Seine et Marne, est décédé en 2000 à Gréteil, Val de Marne.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Le Bonhomme, Plainfaing.

Tout a commencé vers 1960 quand Jacky montait pour son plaisir avec les Spahis de Senlis, Oise.

Admis 4è au Cadre noir de Saumur en 1964, il devient maître de manège à l'Ecole Nationale d'Equitation (ENE) jusqu'en 1976 puis à l'Ecole Supérieure de Guerre (SHN Paris) de 1976 à 1982. Son intransigeance et sa discipline lui permettent d'évoluer rapidement dans le milieu et de tout gagner. Il intègre le privé en 1983 en prenant la direction technique des Ecuries Jeand'heurs dans la Meuse et durant tout ce temps, continue les compétitions de dressage avant de devenir juge national. Il était le seul dans la région Lorraine à détenir un professorat d'équitation.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Emile, instituteur, en bas à gauche en 1948

Emile et Irma en 2006

Emile GAUDEL, né en 1923 à Fraize, Vosges, est décédé en 2014. Il est fils de Charles GAUDEL et Félicie BANSEPT.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Le Bonhomme, Fraize.

Instituteur puis professeur de travaux manuels au collège de Fraize, il épouse en 1953 Irma PERRIN qui fut également institutrice à Fraize. Le couple a deux filles.

La mère d'Irma était la soeur d'Eugène MATHIS, instituteur et fameux écrivain-poète de Fraize.

Emile et Irma ont contribué à la sauvegarde du patrimoine de Fraize au sein de l'association "La Costelle".

Irma est décédée en 2013.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

De gauche à droite, Paulette, sa grand mère Rose VEJUX née en 1850, son père Charles GAUDEL, cheminot, né en 1881

Paulette GAUDEL, née en 1913 à Fontaine lès Luxeuil, Haute Saône, est fille de Charles GAUDEL. Elle est décédée en 2001.

Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Remiremont, Vesoul.

Ouvrière de papeterie dès l'âge de quatorze ans, elle épouse Paul PHEULPIN, mouleur en cuivre ; ils auront cinq enfants.

Paulette est titulaire de la médaille de bronze de la famille française.

Le maire oubliant de signer le registre, ce beau mariage fut déclaré caduc, et lors de la naissance du premier enfant...il fallut tout recommencer !

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Ferdinand GAUDEL, son épouse et leur fille Marie Louise vers 1897

.

Ferme de la Chaume du Rossberg

.

Ferme "La Capitaine"

.

La Vallée de la Meurthe et Plainfaing depuis les "Grands Prés"

Louis Ferdinand GAUDEL, est né en 1865 et décédé en 1941 à Plainfaing, Vosges.

Très jeune, vivant avec ses parents à Barançon sur la commune de Plainfaing, au pied du Col du Bonhomme, il est ouvrier tisserand.

Puis, l'appel de la nature et de la liberté aidant, il se consacre à la terre. Se souvenant sans doute de ce que fabriquaient déjà ses père et grand-père, Ferdinand et son épouse Marie deviennent marcaires de la Ferme de la Chaume du Rossberg.

Le Rossberg est une montagne aux formes aplanies sur la ligne de crête vosgienne. Il culmine à 1 130 mètres d'altitude au nord du col du Bonhomme. Dénudé en chaume il y a moins de deux siècles, il est aujourd'hui recouvert d'un épais manteau forestier de hêtres et de sapins. Sa partie lorraine appartient à La Croix-aux-Mines et à Fraize, tandis que sa frange alsacienne, est sur le territoire du Bonhomme. Le Rossberg était une vaste chaume sur le versant lorrain ; le versant granitique alsacien, en pente raide au-dessus du cours de la Béhine, était forestier.

Jusqu'à la première guerre mondiale, sur la commune de Fraize, en contrebas du Gazon Cadar, la marcairerie-métairie du Rossberg siégeait au milieu d'une petite chaume. C'est là que vivait Ferdinand GAUDEL. La vie à la ferme était dure, la famille se nourissant de pommes de terre, de laitage, fromage et de pain noir.

Deux fois par jour le marcaire devait traire ses vaches, puis fabriquer le fromage.

La haute vallée des Ponsez ou du Scarupt était jalonnée de fermes et de chaumes aujourd'hui disparues. La ferme de La Capitaine se situait à 150 mètres de la Ferme du Rossberg. surplombait la vallée du Scarupt à deux kilomètres sur le versant au soleil "Le Droit" ; la chaume des Caluches se situait également au "Droit" entre le Rond-Chaxel et la Ferme du Rossberg. la ferme du Bouxerand était sur le chemin qui longe le revers de Scarupt jusqu'au "Fer à Cheval".

Le Rossberg, surplombe le vieux chemin mérovingien de Saint Dié devenu le Chemin de la Poste, puis abandonné après la construction de la route actuelle du Col du Bonhomme.

Peu avant la guerre de 1914, Ferdinand GAUDEL et sa famille reviennent s'installer à Plainfaing, à La Rochatte, dans la Vallée de la Meurthe, où il est "propriétaire, patron cultivateur", tandis que sa fille ainée, Marie Louise est "couturière patron", habitant au même lieu, comme le précise le recensement de cette époque.

Cette branche GAUDEL porte le sobriquet de BECHTINE dont l'origine à ce jour m'est inconnue.

Merci à Michelle et Yvan GAUDEL, petits enfants de Ferdinand, pour leur contribution.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

La ferme GAUDEL des Ponsez date de 1787

Louis , né en 1920, fils d'Edouard, en 2006

Edouard GAUDEL, né en 1856 à Orbey, Haut Rhin, est décédé en 1939.

Il est ouvrier agricole à Orbey-Hautes-Huttes avant de se réfugier, vers 1914, dans une ferme au Louchpach pour se protéger des tirs allemands. Vers 1920 il s'installe à Fraize au lieu-dit Les Ponsez où il achète une ferme. Il eut sept enfants de ses deux mariages avec Marie Barbe MICLO et Marie MARCHAL.

Lorsqu'il habitait Orbey, Edouard travailla à la construction de la route du lac Noir, et c'est là, en faisant sauter des rochers, qu'il eut la main gauche arrachée. Il portait donc une prothèse en forme de crochet qui lui valu le surnom de CROCHET.

Aujourd'hui, les descendants d'Edouard portent toujours ce même sobriquet.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Michel GAUDEL, né en 1934, petit fils d'Albert, a 6 enfants, 18 petits-enfants, 9 arrières-petits-enfants en 2007.

Ce sont tous des VETCHI !

Michel est décédé en 2015.

Emile GAUDEL, né en 1854 à Fraize, Vosges est décédé en 1927 à Fraize. Ses ancêtres ont vécu successivement à Orbey, Le Bonhomme-Le Rossberg.

Cultivateur à Fraize au Dessus de Scarupt, il était naturellement surnommé VETCHI (vacher, gardien de vaches en patois).

Vers l'âge de 50 ans, il est devenu voiturier, c'est à dire conducteur de chariots destinés à débarder le bois. Au moment de leur mariage, il offrit à chacun de ses cinq fils un cheval et un "kemsur" (matériel d'attelage de débardeur) et ils furent tous voituriers.

Le plus connu de ses fils fut Albert, un colosse de 1.90 mètre pour 130 kilos, qui eut 15 enfants de son épouse Marie Julie HESTIN qui mesurait elle même 1.80 mètre pour 120 kilos. On raconte qu'ils dansaient la valse à l'endroit et à l'envers sur une petite table ronde.

Albert était une force de la nature : Il était capable de porter simultanément 4 sacs de farine de 50 kilos : un sous chaque bras et un sur chaque épaule. Débardeur forestier pour la scierie Houot de Gérardmer, il soulevait les troncs d'arbres lorsque ses bêtes n'en pouvaient plus...

Depuis longtemps, il n'y a plus de vacher parmi les nombreux descendants d'Emile, mais ils portent toujours le sobriquet de VETCHI !

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Le Faudé, Lapoutroie, Bermont

Le massif de la Tête des Faux

En 2006, la famille PIERREVELCIN

Les fermes GAUDEL

Fréland en descendant le col de Châmont

Jean Louis GAUDEL, né en 1829 au Bonhomme est venu s'installer à Fréland vers 1864. C'est un "BOCHOT", petit fils de Jean Nicolas.

Sur l'annuaire téléphonique de 2006, on peut noter une adresse typique à Fréland dans le pays Welche : La ferme "GAUDEL".

Peu de monde se souvient que cette appellation date de Jean Louis devenu propriétaire de deux fermes au lieu-dit Châmont sur la commune de Fréland. Ces fermes datent de 1802 et 1809.

Jean Louis aura huit enfants...mais beaucoup de filles. Aujourd'hui, les seuls descendants GAUDEL de Jean Louis sont dans le sud ouest de la France, et s'expriment avec un accent du soleil qui leur poserait peut être quelques difficultés pour s'exprimer dans le patois de leurs ancêtres!

Maria Julie GAUDEL, une des petites filles de Jean Louis épousa René Séraphin PIERREVELCIN qui poursuivit l'exploitation d'une des deux fermes.

Aujourd'hui, la ferme "GAUDEL" devient doucement la ferme "PIERREVELCIN", où les petits enfants de Maria Julie GAUDEL poursuivent l'exploitation de la ferme familiale.

Les vaches laitières de Jean Claude PIERREVELCIN qui broutent l'herbe dans les mêmes prés que ceux de Jean Louis GAUDEL se posent sans doute moins de questions que nous!

Les photos sont prises depuis la jolie petite route du col de Châmont, qui relie Lapoutroie à Fréland.

Descendant de Georges GAUDEL d'Orbey-Hautes Huttes

Jean Nicolas GAUDEL, né en 1754 à Orbey, Haut Rhin, est décédé en 1820 à Lapoutroie-La Goutte, Haut Rhin.

Il est à l'origine des GAUDEL surnommés les BOCHOTS.

En savoir plus...

 

Haut de page